Les bénéfices d’Amazon connaissent la plus forte baisse en pourcentage depuis quatre ans

Le cours de l’action a baissé de 4 % dans les échanges après la clôture de la séance, à la suite de l’annonce d’un bénéfice de 3,2 milliards de dollars au troisième trimestre, contre 3,6 milliards de dollars l’an dernier.
Les bénéfices d’Amazon ont connu la plus forte baisse en pourcentage depuis plus de quatre ans, le géant de la vente en ligne ayant déclaré avoir dépensé beaucoup d’argent pour faire face à la pandémie et livré des prévisions pessimistes pour la saison des fêtes.

La nouvelle a fait chuter le cours de l’action d’Amazon de 4 % après les heures de négociation.

Le bénéfice net a diminué à 3,2 milliards de dollars au troisième trimestre, contre 6,3 milliards de dollars au troisième trimestre de 2020, sa plus forte baisse d’une année sur l’autre depuis 2017. Les revenus de l’entreprise, 110,81 Mds$ pour le trimestre, ont également été inférieurs aux attentes des analystes.

Les investisseurs s’attendaient à une baisse des bénéfices après qu’Amazon a publié une prévision faible il y a trois mois en raison de problèmes de chaîne d’approvisionnement mondiale et de personnel. Andy Jassy, directeur général d’Amazon, a déclaré que ces problèmes continueraient à peser sur l’entreprise.
Publicité

« Nous avons toujours dit que lorsque nous sommes confrontés au choix entre l’optimisation des profits à court terme et ce qui est le mieux pour les clients sur le long terme, nous choisissons la seconde solution – et vous pouvez le constater à chaque phase de cette pandémie », a déclaré Jassy.

La pandémie de Covid a entraîné « des investissements extraordinaires dans toutes nos activités pour satisfaire les besoins des clients », a déclaré M. Jassy, et les dépenses devraient continuer à augmenter.

« Au quatrième trimestre, nous prévoyons d’encourir plusieurs milliards de dollars de coûts supplémentaires dans nos activités grand public, car nous devons faire face à des pénuries de main-d’œuvre, à une augmentation des coûts salariaux, à des problèmes de chaîne d’approvisionnement mondiale et à une hausse des coûts de fret et d’expédition, tout en faisant tout ce qu’il faut pour minimiser l’impact sur les clients et les partenaires commerciaux pendant les fêtes de fin d’année », a-t-il déclaré.

« Cela sera coûteux pour nous à court terme, mais c’est la bonne priorité pour nos clients et nos partenaires. »

Les résultats d’Amazon interviennent après les bonnes performances de ses pairs du secteur technologique cette semaine. Alphabet, la société mère de Google, a presque doublé son bénéfice au troisième trimestre, les entreprises ayant investi dans les publicités en ligne. Microsoft a annoncé un bond de 48 % de son bénéfice trimestriel, qui a atteint 20,5 milliards de dollars. Les bénéfices de Facebook ont dépassé les 9 milliards de dollars, alors que l’entreprise a dû faire face à un déluge de publicité négative.