Xi Jinping : Le président chinois évite le lien vidéo de la Cop26 pour une déclaration écrite

L’allocution du leader du plus gros pollueur du monde sera téléchargée sur le site web de la conférence.

Le président chinois Xi Jinping s’adressera lundi à la conférence sur le climat Cop26 à Glasgow sous la forme d’une déclaration écrite.

Selon un calendrier officiel, la déclaration de Xi sera téléchargée sur le site Web de la conférence après les discours des dirigeants mondiaux, dont le président américain Joe Biden et le président français Emmanuel Macron.

Selon la liste des orateurs publiée par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, M. Xi est le seul dirigeant à s’adresser à la « première partie du segment de haut niveau pour les chefs d’État et de gouvernement » dans une déclaration écrite. Selon les médias et une déclaration du ministère chinois des affaires étrangères, il était auparavant prévu qu’il intervienne par liaison vidéo. Son apparition, virtuelle ou non, ne figurait pas dans le précédent projet de programme des orateurs.

La Chine est la plus grande source d’émissions de gaz à effet de serre au monde, ce qui en fait un acteur clé de la Cop26, le dernier cycle de négociations visant à renforcer la lutte contre le réchauffement climatique, qui a débuté dimanche. Malgré cela, Xi, qui n’a pas quitté la Chine depuis le début de la pandémie de Covid-19 en 2020, n’était pas censé assister en personne à la conférence.

Dans le cadre de ses engagements actualisés, la Chine a confirmé aux Nations unies, la semaine dernière, qu’elle atteindrait un pic de ses émissions avant 2030 et les réduirait à zéro d’ici 2060. Elle a également promis de porter sa capacité totale de production d’énergie éolienne et solaire à 1 200 gigawatts d’ici à 2030 afin d’atteindre ses objectifs.

Cependant, les observateurs du climat espéraient de nouvelles promesses de plafonnement de la consommation d’énergie et un début plus rapide de la réduction de l’utilisation du charbon, actuellement prévue pour 2026, ce qui ajoute à la pression exercée sur la Chine par d’autres dirigeants mondiaux pour qu’elle promette davantage.

La semaine dernière, M. Macron a demandé à M. Xi, lors d’un appel téléphonique mardi, d’envoyer au monde un « signal décisif » sur l’urgence climatique, selon la présidence française.

Xi s’est également entretenu avec Boris Johnson vendredi. Selon un communiqué du gouvernement chinois, les deux dirigeants ont abordé des sujets allant des liens bilatéraux à la durabilité.

Xi a déclaré que Pékin « ferait ce qu’elle dit » en ce qui concerne son développement vert et à faible émission de carbone. Le communiqué ajoute qu’il a déclaré que les objectifs de la Chine impliqueraient un « changement économique et sociétal large et profond », et que cela se ferait « étape par étape et [par] un travail acharné ».